Bouillies

by L'AUTRE

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    cd 12 titres

    Includes unlimited streaming of Bouillies via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 21 days

      €12 EUR or more 

     

1.
Kepler 452-b 08:08
Imagine-toi Qu’au fond de l’Univers On trouve une exo-planète Une planète habitée Par des E.T. étranges Forcément étranges Pour mieux s’y retrouver On dira que là-bas Ils sont trop comme cela Mais s’ils veulent bien bouffer De nos fientes nucléaires Alors, on les laissera venir Pour ne pas se mélanger On leur laissera Neptune Ouais, c’est bien, ça : Neptune Ou pourquoi pas Saturne On en prendra quand même Quelques-uns sur la Terre Mais des ‘’pas comme les autres’’ (Tu sais, des ‘’différents des autres’’) Faudra dire tout de même Que le Terrien de souche Est beaucoup moins farouche Imagine-toi Qu’au fond de l’Univers On trouve une exo-planète Et petit à petit A force de chercher A grand coup de clichés Les immigrés E.T. Deviendront comme on veut De grands méchants affreux Et c’est alors que Tous, on sera enfin Issus du même Terroir Ensemble, on sera fort Comme c’est pas pour demain Habitants de la Terre Commençons dès ce soir Imagine-toi Qu’au fond de l’Univers On trouve une exo-planète
2.
Le plus beau concerto est celui que j'écris Sur les claviers jaloux de ton corps ébloui Quand mes hautbois en caravanes Viennent mourir dans tes jardins Et que m'offrant tant de festins Tes lèvres dansent la pavane Le plus beau concerto est celui de ta voix Les matins reconquis à l'archet de mes doigts Quand tu meurs à mes violoncelles Les anges cassent leurs violons Et sont jaloux de nos chansons Car la musique en est trop belle
3.
Gang rape 06:02
You dance around the sun Eccentric and tipsify You breath peacefully Attractive and welcoming You say no Mais nous On s’affale, on s’étale, on t’arrache L’épiderme de nos langues en acier Sans se soucier de rien You reveal your flesh Casual and disturbing You come again Even more exciting You say no Mais nous Éphémères dans l’Arène, on préfère Te soumettre à nos bites en plastique Et ramasser de l’or You say no, we don’t care You choke, we don’t care You say stop, we don’t care You are diying, on s’en fout
4.
Je vois mon bain Depuis la fenêtre De ma chambre Comme c'est loin Le Sud ou bien le Nord Le prochain port Je n'ai pas fuis bien loin Entre mes mains Mon parchemin secret Mon doux billet En bon marin Je tangue nonchalamment Éperdument Je n'ai pas fuis bien loin Les yeux fermés Silence saisissant Étourdissant Les yeux cernés L'empreinte submergée Sans rien bouger Je n'ai pas fuis bien loin
5.
Répétition 03:29
On ne connaît pas le cœur des gens Il est tant mal visible que parfois On cogne dedans Quelle misère de prendre le train Quand au bout il n’y a personne rien On ne sait pas l’avis des anges Non plus que des moulins à eau On se sert un grand verre de vent De source de pluie des yeux On ignore comment vivre comme eux On se sert un grand verre de vin Dans une maison avec enfants avenir chien Le quai fait des bruits de chaussures Le quai fait des bruits de valises à roulettes et des bruits d'avant Le quai est vide vide vide on bute dans l’air Pardon messieurs dames j’ai cru à un nuage Vous êtes innombrables qui ne m’êtes personne Je suis innombrable et comme vous presque rien Prenons donc un pot amical au lieu d’un pot au noir d’un mauvais coup On ne connaît pas d’autre cœur dans le noir que le nôtre et encore Ni dans le jour non plus alors à la bonne vôtre Et nous débarquerons sous le soleil battant
6.
Bouillie #1 03:34
On dirait kta peur On dirait kta peur Et tu y cois Tant
7.
On s’est sourit Pour une envie A s’ameublir Jusqu’à fleurir On a lâché Jusqu’à s’élever On a pleuré Quand elle est née On s’est dit je t’aime Mais la métamorphose de tes rêves Semblait ne pas vouloir jouer de ma guitare On a dit oui Même aux ennuis On est monté On est tombé On a séché On a raclé Oh ! Explosé Puis pardonné On s’aimait encore je crois Mais la métamorphose de mes rêves Semblait ne pas pouvoir coller à tes désirs On a tiré On a poussé Un jour colère Orage l’autre Entre agacements Et hurlements Se négliger Puis s’oublier Que restait-il de notre amour Que la métamorphose de nos rêves Et deux fantômes malheureux
8.
Let me down 04:59
Could you let me down baby Please don’t call me any more I shall be your red anger I shall be your sweats I shall be hunger Never the fate of your streets Could you let me down baby Please don’t call me any more I’ll suffocate your body through my shadow I shall haunt each of your nights Through the smaller window You will lose your insights Could you let me down baby Please don’t call me any more I shall lengthen the shame on you Up to the ropes of your throat You won’t say my name any more When you weep buckets on your boat Could you let me down baby Please don’t call me any more
9.
David Bowie 03:54
David Bowie dit non Aux hivers sans hiver J’ai fait tomber le masque A la dernièr’ bourrasque J’avais comme en présage L’arrivée des nuages Pas l’ombre d’une trace Et le sang qui se glace David Bowie dit non David Bowie dit non Aux printemps grisonnants J’ai pris la route du soir A la lumière des quais J’me suis heurté au noir De ton âme délavée J’ai soufflé sur tes yeux Pour ouvrir ton regard J’ai rêvé pour nous deux D’une saison pour s’asseoir David Bowie dit non David Bowie dit non A l’été asséché J’irais bien sur la plage Contempler les orages Dessiner dans le ciel Le contour des étoiles Et faire comme si C’est toujours pour la vie J’irais bien sur la plage J’irais bien sur la plage J’irais bien sur la plage David Bowie dit non A l’automne monotone
10.
Intro 02:03
C’est la dèche La misère dans les caboches Et les sphincters C’est l’infinie tristesse C’est le ouah En détresse L’hallali sous la cloche L’affolement qui s’accroche
11.
Son père, peut-être Peut-être son père Mais sa mère, son frère, ses sœurs C’est sûr que non Elle les a vu tombés Juste avant de s’enfuir Avec les autres Des fantômes égarés Une armée d’inconnus A l’assaut d’un mirage Des heures et des heures A s’accrocher au ciel Des heures et des heures Qui ne savent plus où elles vont Si rien ne tient Des mois, des années L’éternité, peut-être Si rien ne tient Son père, peut-être Elle pleure Puis elle dort
12.
Outro 03:40
J’emmerde la dèche !

credits

released March 31, 2018

license

all rights reserved

tags

about

L'AUTRE France

"chanson décalée, engagée et poétique aux accents rock [..] OVNI musical […] une ode à l’évasion et à la liberté" (95Sounds)

"une voix grave, rageuse qui monte en tête parfois jusqu’aux aigus les plus légers" (NosEnchanteurs)

"alliance alchimique entre artiste, inspiration, expression, poésie, rock et produit fini [..] ce que la création musicale [..] peut réserver de mieux" (Songazine)
... more

contact / help

Contact L'AUTRE

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like L'AUTRE, you may also like: